Section 2 : Préparation à la guerre (septembre 1939 – 10 novembre 1939)

Début septembre, le No.615 (County of Surrey) Squadron quitte la base de Kenley pour rejoindre celle de Croydon, où les officiers sont logés au sein de l’Hôtel de l’aérodrome, et les hommes de troupe dans les hangars appartenant aux Imperial Airways. Seize Gloster Gladiator sont mentionnés dans la dotation.

Mouvements de personnel

 Une première liste, en date du 3 septembre 1939, mentionne les pilotes suivants.

Officier Commanding : Squadron Leader Arthur V. Harvey.

Adjutant : Flying Officer Walter O. Stern.

A Flight :

  • Flight Lieutnant Leslie T.W. Thornley (A Flight Commander).
  • Flying Officer John R.H. Gayner.
  • Flying Officer Peter Collard.
  • Flying Officer J.R. Bradford.
  • Pilot Officer Anthony Eyre.
  • Pilot Officer David J. Looker.
  • Pilot Officer Anthony St.C. Rose.
  • Pilot Officer Thomas C. Jackson.

B Flight :

  • Flying Officer Peter N. Murton-Neale (B Flight Commander).
  • Flight Lieutnant Eric C. Fieldsend.
  • Pilot Officer Levin Fredman.
  • Pilot Officer Keith T. Lofts.
  • Pilot Officer John R. Lloyd.
  • Pilot Officer Patrick G.M. Hancock.
  • Pilot Officer John C.M. Hanbury.
  • Pilot Officer Bernard J.R. Brady.

Equipement Officer : Flight Lieutnant K.P. Dampier.

Medical Officer : Flying Officer Robert S. Cromie.

Messing Officer : Pilot Officer Francis G. Bowling.

Il faut, toutefois, noter que plusieurs mouvements ont lieu au sein du Squadron durant les semaines suivantes.

Arrivée :

  • Pilot Officer David S.H. Bury (11 septembre – 4 octobre).
  • Pilot Officer Caslaw (8 septembre).
  • Pilot Officer Donald G. Cobden (8 septembre).
  • Flying Officer Leonid Ereminsky (4 octobre).
  • Flying Officer Hedley N. Fowler (4 octobre).
  • Flying Officer Herbert S. Giddings (début octobre).
  • Pilot Officer Thomas W. Gillen (11 septembre au 3 octobre).
  • Pilot Officer Richard D. Pexton (6 septembre).
  • Flight Lieutnant James G. Sanders (4 octobre).
  • Pilot Officer Stanley M. Wickham (4 octobre).
  • Pilot Officer Richard A. Winter (6 septembre au 3 octobre).
  • Pilot Officer Brian P. Young (4 octobre).

Départ :

  • Flying Officer Robert S. Cromie (3 octobre).
  • Flight Lieutnant K.P. Dampier (3 octobre).
  • Pilot Officer Patrick G.M. Hancock (4 octobre).

Premiers vols, premières pertes

L’entrée en action du No.615 Squadron est rapide avec une série d’alertes aériennes sur la base de Kenley dès les premiers jours de septembre. Ainsi, le 6 septembre, le A Flight reçoit l’ordre de décoller vers 06 h 00 et d’orbiter pendant trente minutes au-dessus de l’aérodrome, avant d’être rappelé pour se poser. Ces évènements sans incidences réelles se calment, cependant, après les deux premières semaines de guerres et l’activité essentielle du Squadron se tourne vers l’entraînement, tandis que plusieurs pilotes sont envoyés temporairement au No.11 (Fighter) Group Pool afin de suivre un stage conversion sur Hawker Hurricane. Les entraînements sont, cependant, parfois des conséquences dramatiques.

Ainsi, le Pilot Officer Anthony St.C. Rose a le triste privilège d’être le premier tué du Squadron lorsqu’il s’écrase aux commandes du Gloster Gladiator K7987, dans les environs de Bletchingley. Selon la documentation disponible[1], décision est prise, le 11 septembre, d’organiser des séances d’entraînement au vol de nuit à travers différents circuits, atterrissage et vol en formation, dans un rayon d’environ huit kilomètres au sud-ouest de Croydon. Les conditions météo sont jugées conformes avec une bonne visibilité et une base nuageuse à 600 mètres. Toutefois, afin de minimiser les risques, seulement trois appareils doivent être en vol au même moment. Le Pilot Officer Anthony St.C. Rose décolle, à 20 h 15, à bord du Gloster Gladiator Mk K7987 pour une durée d’environ trente minutes. L’entraînement prend du retard, et il ne quitte finalement le sol qu’à 20 h 40. Vers 21 h 05, il communique par radio avec le Flight Lieutnant Leslie T.W. Thornley afin de s’enquérir de la suite des évènements. Il lui est, alors, demandé de retourner au-dessus de Croydon afin de procéder à un vol de formation. Le Flight Lieutnant Leslie T.W. Thorney décolle au même moment, en compagnie du Pilot Officer Thomas C. Jackson. Ils ne sont, cependant, pas en mesure de prendre contact avec le Pilot Officer Anthony St.C. Rose qui semble connaitre de sérieuses difficultés pour la navigation suite à de nombreuses échanges avec le contrôleur aérien. Les conditions météorologiques se dégradent rapidement, réduisant très fortement la visibilité, en obligeant à voler uniquement aux instruments.  Les Pilot Officer Keith T. Lofts et le Flying Officer Robert S. Cromie (médecin) sont immédiatement envoyés sur place où ils ne peuvent que constater la destruction de l’appareil et le décès du malheureux Anthony St.C. Rose. L’enquête conclut, pour causes de l’accident, à une perte de contrôle suite à une brutale dégradation de la visibilité, ainsi qu’à un manque d’expérience pour le vol aux instruments. Il est incinéré au crématorium de Croydon, le 14 septembre 1939.

Le 21 septembre, le Pilot Officer John R. Lloyd endommage le Gloster Gladiator K8044 au roulage sur l’aérodrome de Croydon. Le mois de septembre est aussi marqué par la visite du First Lord of the Admiralty Winston Churchill, lequel a été fait Honorary Air Commodore du No.615 (County of Surrey) Squadron le 4 avril 1939.

Le mois d’octobre commence avec un nouvel accident tragique, puisque le Pilot Officer John C.M. Hanbury se tue, lorsque le Gloster Gladiator Mk II N2314 (KW-M) s’écrase près de Dorking[2]. Le dernier visuel sur le Pilot Officer John C.M. Hanbury est signalé, vers 20 h 30, lorsque le leader vérifie la présence de ses deux ailiers au-dessus de Ockley. Malheureusement, le Pilot Officer John C.M. Hanbury est découvert manquant au-dessus de Kenley. Aucun contact radio n’est en mesure d’être établi avec lui. Peu après, un appel téléphonique de l’armée signale un accident aérien près de Holmwood (aux environs de Dorking) vers 20 h 50. Les raisons de l’accident apparaissent mystérieuses dans le rapport puisque le pilote possède une expérience certaine en matière de vol dans ces conditions. En outre, l’étude de l’épave de l’appareil ne révèle aucun mauvais fonctionnement ou panne potentiels. L’altitude du lieu est, en outre, faible : 90 mètres au-dessus de la mer. Les conditions météorologiques ne sont, cependant, pas excellentes puisqu’elles se détériorent, à partir de 20 h 30, avec une forte couverture nuageuse dont la base est à seulement 800 mètres. L’hypothèse la plus vraisemblable serait que le pilote aurait confondu les lumières au sol avec les feux de navigations de son leader. Il aurait, alors, tenté de le rejoindre sans vérifier ses instruments jusqu’à l’impact fatal. Il est, à noter, qu’au moment de rejoindre l’aérodrome de Kenley, le Flying Officer Peter N. Murton-Neale a été contraint à descendre à une altitude d’environ 300 mètres pour rester sous la couche nuageuse, ainsi qu’à plusieurs changements de cap sur instruction du contrôle au sol. Néanmoins, rien ne permet d’affirmer avec certitude les raisons de l’accident ayant couté la vie au Pilot Officer John C.M. Hanbury.

À noter que plusieurs autres vols devaient avoir lieu dans la même soirée, en l’espèce les Pilot Officer Patrick G.M. Hancock (N5578 KW-H) entre 20 h 15 et 21 h 15, ainsi que les Pilot Officer Levin Fredman (N2308 KW-T), Richard D. Pexton (N5581, KW-K) et John R. Lloyd (N2314 KW-M). Ils sont, évidemment, suspendus en raison des circonstances tragiques[3].

[1] AIR 81/ 1512, TNA (Kew).

[2] AIR 81/ 1562, TNA (Kew).

[3] AIR 81/ 1562, TNA (Kew), No.615 Squadron, RAF Croyon. Night Flying Detail – Sunday – 01/10/39.

Départ pour la France

Le 4 octobre, le No.615 Squadron apprend son départ imminent pour la France afin d’intégrer l’Air Component de la British Expeditionary Force. Ce choix peut paraître étrange en raison du manque d’expérience criant des pilotes et d’un équipement désuet avec le Gloster Gladiator. Ce n’est, ainsi, pas un hasard, si plusieurs pilotes réguliers de la Royal Air Force sont envoyés pour compléter les effectifs. Il est vrai que le cas du No.615 Squadron n’est pas unique puisqu’une autre unité de la Royal Auxiliary Air Force est présente, en l’espèce, le No.607 (County of Durham) Squadron. Deux accidents aériens ont lieu les 23 et 25 octobre lorsque les Flying Officer Leonid Ereminsky et Pilot Officer Stanley M. Wickham sont contraints à des atterrissages forcés à des problèmes de moteurs avec, respectivement, les Gloster Gladiator Mk I N5582 (KW-S) et N2312 (KW-M).

Le 10 novembre, l’ordre de transfert vers la France est annoncé en direction de l’aérodrome de Merville. En raison du mauvais temps, le départ commence cinq jours plus tard lorsque les seize Gloster Gladiator décollent de Croydon à 11h30 pour se poser à Merville à 13h00. De leurs côtés, les Flying Officer Walter O. Stern et Pilot Officer John R. Lloyd embarquent à bord d’avions de transport, en compagnie de 54 hommes de troupes. Le vol est effectué, en compagnie des Gloster Gladiator du No.607 (County of Durham) Squadron, ainsi que d’une collection d’appareils de transport très hétéroclite, en l’occurrence : cinq Armstrong Whitworth A.W. 27 Ensign, quatre De Havilland DH.86, un Avro 618 Ten, un Fokker et deux Short L.17 Scylla. Le reste du personnel arrivant le lendemain, à bord de deux Armstrong Whitworth A.W. 27 Ensign.

Squadron Leader Arthur V. Harvey (N2312) Flight Lieutnant Leslie T.W. Thornley (N5587)
Flight Lieutnant James G. Sanders (N2306) Flying Officer Herbert S. Giddings (N5585)
Flying Officer Peter N. Murton-Neale (N2310) Flying Officer J.R.H. Gayner (N5583)
Flying Officer Hedley N. Fowler (N2303) Flying Officer Leonid Ereminsky (N5580)
Pilot Officer Brian P. Young (N2309) Pilot Officer D.J. Looker (N5577)
Pilot Officer Levin Fredman (N2304) Pilot Officer Thomas C. Jackson (N5581)
Pilot Officer Keith T. Lofts (N2308) Pilot Officer Stanley M. Wickham (N5582)
Pilot Officer Richard D. Pexton (N5586)

Flying Officer Peter Collard (N5578)

Laisser un commentaire